Avec plus de 70 voiliers et 600 participants, le Tour du Finistère à la Voile est, depuis 32 ans, l’un des grands événements nautiques de l’été.
Entre les loups de mer qui ne manqueraient pour rien au monde ce rendez-vous et les jeunes régatiers qui vont sillonner les mers du Finistère pour la toute première fois, quatre marins nous racontent ici leur « Tourduf ».

Actualités

 
twittlikeplusone
03/08/2017
Le #Tourduf vu par... Yves et Véronique Brémond, porteurs d'un projet associatif sur l'égalité homme/femme
Yves et Véronique Brémond, porteurs d'un projet associatif sur l'égalité homme/femme, étaient également sur le Tour du Finistère à la voile cette année. Nous les avons interviewés pour l'occasion.

Lors du Tourduf, vous portez un projet sur l'égalité homme/femme. Est-ce particulièrement d'actualité dans le domaine du nautisme ?
Tout à fait, il n'y a qu'à regarder les équipages en régates et même en dehors. Cette année, nous avons une co-skipper qui sera seule maître à bord lors de la troisième étape.


Quelles sont vos motivations pour participer au Tourduf ?
Nous sommes une bande d'amis qui aiment naviguer ensemble, en croisière (cette année l'île de Wight) et un peu en régate. C'est une bonne occasion de le faire et en plus de " passer un message ".


Parmi l'ensemble des escales, quelle est celle que vous préférez et pourquoi ?
La première pour faire passer l'excitation et la dernière grande course.


En tant que compétiteur aguerri, quels conseils donneriez-vous à un débutant qui participe au Tourduf pour la première fois ?
Je ne suis pas vraiment assez aguerri (seconde participation) pour donner des conseils… Juste un, peut-être : se faire plaisir et dans un bon esprit !


Hormis le Tourduf, quels sont vos spots de navigation/escales nautiques préférés en Finistère ?
Surtout la rade de Brest et ses environs, 2 fois par an une croisière d'une dizaine de jours, souvent vers l'Angleterre.




      Nos Partenaires

Réalisation Layline Développement © Nautime en Finistère