Avec plus de 70 voiliers et 600 participants, le Tour du Finistère à la Voile est, depuis 32 ans, l’un des grands événements nautiques de l’été.
Entre les loups de mer qui ne manqueraient pour rien au monde ce rendez-vous et les jeunes régatiers qui vont sillonner les mers du Finistère pour la toute première fois, quatre marins nous racontent ici leur « Tourduf ».

Actualités

 
twittlikeplusone
01/08/2017
Le #Tourduf vu par... Jacques Caraës, directeur de course du Vendée Globe 2016-2017
Pour cette première interview, nous avons rencontré Jacques Caraës, directeur de course du Vendée Globe 2016-2017, qui participe à la compétition sur son bateau familial.

Vous étiez Directeur de course du Vendée Globe 2016-2017 et participez à nouveau au Tourduf cette année. Pourquoi avoir choisi cette manifestation finistérienne parmi l'ensemble des événements nautiques français ?
Participer au Tour du Finistère à la Voile est pour moi l’occasion d’inscrire un bateau familial du nom de « Calypso 3 » âgé désormais de 40 ans. Ce même voilier construit en Angleterre en 1977 à Lymington  m’a donné la passion de la mer et le goût pour la compétition à la voile en famille avec mon père et mes frères dans les années 70/80. Sur les traces de notre père, c’est à mes frères et moi de transmettre aujourd’hui à nos enfants la passion de courir en famille sur le bateau de leurs parents et de leur grand-père sur un parcours finistérien qui est sans doute le plus bel endroit maritime au monde, qui par son découpage géographique, ses marées, ses courants et ses éclairages magiques laisse découvrir un exceptionnel terrain de jeu nautique sans précédent.


Quelles sont vos motivations pour participer au Tourduf ?
Le Tourduf est un terrain de jeu d’exception, grâce à un encadrement et une organisation faits par des hommes d’expérience de la mer et de la compétition, connaissant parfaitement les difficultés maritimes de leur terrain de jeu.


Parmi l'ensemble des escales, quelle est celle que vous préférez et pourquoi ?
Toutes les escales ont leurs spécificités, leurs difficultés et demandent aux équipages à chaque étape de la concentration,  de la réflexion, de la stratégie pour déjouer les obstacles. Les phares de l’île de Batz ou de l’île Vierge, le phare du Four et son chenal côtier ou le passage du Raz de Sein constituent autant de passages magnifiques que contraignants qui symbolisent  ce magnifique parcours technique et enrichissant.

 

En tant que compétiteur aguerri, quels conseils donneriez-vous à un débutant qui participe au Tourduf pour la première fois ?
Pour un débutant, prendre part à une compétition comme le Tour du Finistère est une expérience unique qui  demandera de l’attention, de l’application, de la réflexion, de l’humilité et beaucoup de bonne humeur.
En deux mots, le Tour du Finistère est une leçon de bon sens, un cours maritime de qualité et accéléré pour un équipier en désir d’apprendre. Le parcours est attractif et qualificatif, mais il peut être aussi, pour des raisons météo, engagé pour ne pas dire difficile. Il est donc important de s’y préparer en s’équipant correctement et en respectant les recommandations de sécurité du directeur de course "ponpon" (NDLR Loïc Ponceau) et de ses arbitres.

 

Hormis le Tourduf, quels sont vos spots de navigation/escales nautiques préférés en Finistère ?
Le Finistère propose de multiples escales. Elles sont attrayantes et de toutes natures. Dans les îles (Batz/Ouessant/Molène/Sein/Les Glénan), elles demandent de l’expertise pour trouver les meilleurs mouillages abrités selon les conditions météo du moment. Les abris naturels de grande sécurité tels que  les Abers, la rade de Brest, la Baie de Douarnenez ou l’Odet, constituent des refuges magiques pour faire le dos-rond et laisser passer les fronts violents. Enfin, le Finistère dispose d’une multitude de ports naturellement accessibles en eau profonde, accueillants et bien équipés que sont Roscoff, l’Aber Wrach, Camaret Sur Mer, Douarnenez, Morgat, Audierne, Bénodet, Sainte-Marine, Port-La- Forêt  et bien d’autres encore. Probablement pas assez de temps pour les découvrir tous en une seule saison.



©


      Nos Partenaires

Réalisation Layline Développement © Nautime en Finistère